• Avis des femmes sur la façon d’apprécié une relation

    Michelle 33 ans, monteuse, divorcée

    J’ai été marié douze ans, douze ans d’une fidélité totale. Quand j’ai divorcé, j’étais très naïve sexuellement. Je n’avais jamais essayé l’amour anal. J’avais déjà fait la fellation à mon mari, mais il n’avait jamais éjaculé dans ma bouche.

    Après mon divorce, j’ai eu  beaucoup d’amants et j’ai pris goût aux caresses bucco-génitales. Pour moi, l’idéal est d’être avec un homme envers qui je n’ai pas de résistance physique. J’aime faire l’amour longtemps, par exemple rentrer à deux heures du matin et rester au lit jusqu'à l’après-midi.

     

     

     

    Michelle 33 ans, monteuse, divorcée

    J’ai été marié douze ans, douze ans d’une fidélité totale. Quand j’ai divorcé, j’étais très naïve sexuellement. Je n’avais jamais essayé l’amour anal. J’avais déjà fait la fellation à mon mari, mais il n’avait jamais éjaculé dans ma bouche.

    Après mon divorce, j’ai eu  beaucoup d’amants et j’ai pris goût aux caresses bucco-génitales. Pour moi, l’idéal est d’être avec un homme envers qui je n’ai pas de résistance physique. J’aime faire l’amour longtemps, par exemple rentrer à deux heures du matin et rester au lit jusqu'à l’après-midi.

    J’aime bien le coït proprement dit, mais je trouve lassants les hommes qui considèrent que tout le reste, le « prélude », comme on dit, n’est qu’une formalité avant la pénétration. Pour moi, le sexe est une activité continue. J’aime commencer avec les caresses bucco-génitales et avoir des orgasmes avant le coït. Je peux jouir cinq fois par séance et j’aime que les hommes aussi jouissent plusieurs fois.

    Dans la période qui à suivi mon divorce, le fait de coucher avec de parfaits inconnus m’excitait énormément. Mais je sais maintenant qu’au fond je suis faite pour la monogamie. L’idéal serait donc de toujours faire l’amour merveilleusement avec un homme que j’aimerais et qui m’aimerait, et dans le mariage. Mais je sais que c’est là un espoir insensé.

     

    Avis des femmes sur la façon d’apprécié une relation

    Aline, 23 ans, vendeuse, célibataire.

    L’ami que j’avais depuis deux ans vient de me quitter, et je suis encore sous l’effet de choc de la séparation. Il prétendait que la monogamie engendre invariablement la lassitude. Je suis sûre que ce n’est pas nécessairement vrai. Bien sûr, si le couple ne se donne aucun mal pour éviter la routine, cela doit bien arriver. Mais j’espère qu’avec mon futur mari, nous serons imaginatifs, que nous changerons. Comment le sexe peut-il rester le même et devenir ennuyeux quand les gens changent si vite ? Mon corps lui-même change de mois en mois, tout le monde change.

    Mon homme idéal, au lit et hors du lit, est gentil, attentionné et franc. Ma mère se moque de moi parce que je choisis toujours le même type physique : grand, brun de cheveux et de peau, très mince, avec une barbe drue. Peut-être qu’après ce qui vient de m’arriver, je vais commencer à regarder sérieusement les blonds !

    Mon ami disait que 90% des femmes ont une pulsion sexuelle inférieure à celle de leur homme.

    J’en fais peut –être partie. Une semaine avant mes règles, je me sens malfoutue. Pendant les règles, je ne suis pas trop brillant non plus. Ça fait déjà deux semaines sur un mois. Mais j’aime à penser que je comble ce handicap par la qualité.

    Avec un homme en qui j’aurais totalement confiance, je serais prête à faire pratiquement n’importe quoi. Du SM, par exemple, mais sous une forme dénigre. Pas de fouets et de chaînes pour moi ! Mais j’aimerai me faire attacher, pas trop fort. J’irais même jusqu’à essayer de nouveau la pénétration anale, bien que j’en garde un mauvais souvenir : la seule fois que je m’y suis prêtée, je suis tombée dans les pommes !

    J’ai toujours aimé les très jeunes gens. L’enthousiasme des garçons pour mon corps m’excite terriblement. Je me souviens d’un garçon de dix-sept ans qui n’avait aucune expérience. Il ne savait pas qu’une femme pouvait se mettre sur un homme et le chevaucher, et il n’en revenait pas de me voir sur lui, penchée, avec mes seins qui se balançaient juste devant sa tête.

    Des fantasmes ? Non, je n’aime pas les scénarios. A quoi bon se déguiser et prétendre qu’on est quelqu’un d’autre ? Mais qui sait ? Un jour, peut-être, si l’amour avec mon mari devient monotone…

    Régine, 35 ans, publicitaire, remarié

    Il est important de conserver de l’énergie pour profiter du sexe. J’ai été longtemps monogame, fidèle et heureuse. Mais j’ai changé après mon divorce. Maintenant, il me faut un mélange. Je crois que j’ai trouvé ce que devrait être ma vie sexuelle idéale. Elle serait basée sur une relation primordiale avec un hétérosexuel, un homme ayant réussi dans la vie, reconnu par la société, sur qui s’ancreraient mon affection et ma loyauté. Il devrait être plus âgé que moi, entre quarante-cinq et cinquante-cinq ans. Par ailleurs, il y aurait dans ma vie un tout jeune homme entre dix-huit et vingt-quatre ans, pour qui je serais un peu une mère et une gouvernante, et qui serait pour moi une sorte de serviteur, ou encore un bel animal d’intérieur.

    Je ne veux pas que l’homme mûr soit un compliqué. Au contraire, il doit être fort ; hétérosexuel et tolérant. Ce serait encore mieux s’il encourageait mes frasques avec les jeunes gens, mais sans s’y mêler. J’aime à me représenter comme une geisha intelligente qui serai la meilleur amie de cet homme tout en lui montrant son respect.

    Ce qui n‘exclut aucunement une tension érotique entre nous.

    Un jeune homme ? Ai-je dit. Non, l’idéal serait d’en avoir deux.

     


  • Commentaires

    1
    kim
    Lundi 28 Octobre à 14:00

    S'il vous plaît lire et également contacter dr. Ensoleillé si vous avez besoin d'un puissant sortilège d'amour pour résoudre votre relation brisée.

    Quand j'étais enceinte de six mois de mon deuxième enfant, j'ai divorcé de mon mari. Depuis que notre premier enfant a été conçu, nous nous disputions sans cesse, elle n’aimait plus aucun amour ni aucune confiance de sa part, alors il a divorcé. Et pendant tout ce temps, j’ai essayé tous les moyens de le récupérer, j’ai aussi essayé quelques roues magiques différentes dans mon pays de résidence, mais aucune d’entre elles ne pouvait me ramener Tom. Seul le Dr Sunny a garanti une distribution urgente de 48 heures de magie et m'a assuré que mon mari serait à nouveau avec moi. Je vous écris pour vous remercier et vous remercier d'avoir tenu vos promesses et d'avoir utilisé votre talent et votre grande force pour le ramener à la maison. J'étais excité de savoir que vous êtes spécialisé dans la fusion des Amoureux. Merci, monsieur, de m'avoir aidé dans les pires moments de ma vie à être un si grand magicien de la magie et à m'avoir donné la magie de l'amour qui m'a procuré tant de joie dans mon mariage. Mon mari est de retour et je promets de ne plus jamais me quitter. Si vous doutez de ses capacités, croyez-moi. Tu devrais avoir une chance. C'est rentable d'une manière que vous ne pouvez même pas imaginer. Si vous êtes plus fort en ce moment et que vous avez besoin d’un sort d’amour puissant et urgent pour ramener votre gentil dr. Sunny, pour le moment, est la seule solution pour rétablir votre relation ou votre mariage brisés. drsunnydsolution1@gmail.com ou Whatsapp lui au +2349030731985. Je vous remercie.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :